mercredi 30 avril 2008

escrocs / didier saco


ni ivanhoé, ni robin des bois : juste vigileant

il nous arrive tous, parfois, de baisser la garde
prendre un taxi en maraude à la sortie d’un aéroport en voulant se croire malin en évitant la file d’attente et se retrouver devoir payer une note astronomique et sans pouvoir contester quoi que ce soit

ou régler, grand seigneur, un restaurant avec sa carte de crédit sans lire le détail de la note et découvrir, le relevé reçu, que nous avons dû, vu le montant, être plus nombreux ou plus gourmand que dans notre souvenir

chacun d’entre nous a reçu, au fil des années et de nos activités, des factures d’abonnements, d’assurances, de produits, de mutuelles, de services vaguement familières et que nous avons réglées, par confiance, négligence ou un peu les deux et qui ne correspondent à aucune de nos activités réelles mais juste à une industrie d’escrocs

ci-joint facture que nous venons de recevoir de
the mark kft
worldwide production
hu-9700 szombathely
thököly I u 1 9
qui nous prie de leur adresser 1 590.00 euros par chèque barré

le but de mondaydesign est aussi cette vigileance solidaire qui, certes, ne changera pas la face du monde mais a, quand même, le but de changer nos vies / un peu

www : il n’y en a pas

2 commentaires:

LANGLAIS a dit…

0 commentaires, même quand il n'y a pas, le pluriel est mis. Si je poste celui-là cela fera 1 commentaires. Il faudrait qu'un autre, depuis son propre désert, ajoute un mot d'humain pour que nous arrivions à 2 commentaires. Cela fait 3 vivants, une société de l'artisanat, des mots depuis le pas de la porte mais ce n'est pas trois fois rien. Commentaire pourrait alors s'écrire au singulier, quelqu'en soi le nombre. Quel lien au design? le 3 est un 0 ouvert et le poussin est parti, fondu dans le jaune du desert.

Léo Standard

Anonyme a dit…

on est mardi et les lapins ne voient rien venir